lundi 20 avril 2009

Le rapport de Brodeck


Depuis sa sortie, j'ai ce livre de Claudel dans ma PAL. Et puis tout le monde en a dit beaucoup de bien. On me poussait à le lire sans plus attendre. Alors avec mon esprit de contradiction habituel, j'ai laissé le livre de coté. Jusqu'à hier.
J'ai tourné les premières pages... puis les dernières, quelques heures plus tard. Avalé. D'un coup.
Parce que ce livre est un coup, un choc, de chaque chapitre.
Brodeck est désigné par le village pour écrire un rapport. C'est la personne tout désignée car il écrit régulièrement des rapports sur l'état de la nature pour une administration invisible. Mais c'est un rapport bien différent cette fois car il concerne "l'événement". On ne sais pas bien comment, pourquoi, ni où, mais dans l'auberge du village, un soir, l'Anderer (l'étranger) est tué. Par la communauté - sauf Brodeck, qui arrive comme un cheveu sur la soupe, après le drame.
En rédigeant ce rapport, Brodeck écrit plus. Il écrit sa jeunesse d'orphelin de la grande guerre, ses études à la capitale, les camps, le retour dans son village où rien n'a changé. En apparence.
Tout se découvre lentement, partiellement, les effets d'annonce sont nombreux, et les réponses souvents évasives. Le tout se dessine par petites touches. Du crime récent, on remonte toute une série de malveillances, de lachetés de fuites. Le visage humain n'est pas beau sous la plume de Claudel, il est hypocrite, il est bas. Dans ce village d'Europe centrale dont on ne connaitra jamais le nom, dans une zone qui semble sous domination soviétique (mais on n'en sait rien, peu d'indices vous disais-je), Brodeck tape son rapport.
Bien entendu... je vous le conseille ! Mais pas trop non plus, parce que ça agace les esprits de contradiction !

16 commentaires:

  1. Un gros coup de coeur pour moi!
    Il vient de sortir en poche.

    RépondreSupprimer
  2. Bon... Il faudra quand même que j'essaie au moins de le commencer un jour celui-ci : les billets lus m'ont laissé une impression mitigée quant à sa capacité à m'accrocher mais il t'a tellement captivée que l'expérience me paraît maintenant incontournable !

    RépondreSupprimer
  3. as-tu lu d'autres Claudel ?
    ce que tu en dis le rapproche plus des âmes grises (que j'ai adoré ! quel choc ! quelle noirceur !) que de la peite fille de Monsieur Linh (que j'ai bien aimé mais sans excès)

    RépondreSupprimer
  4. je fais confiance à ce que tu en dis et je vai tenter!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Il est sorti en poche ? Chouette ! :D

    RépondreSupprimer
  6. On me l'a conseillé maintes et maintes fois et maintenant qu'il est disponible en poche, je vais pouvoir me faire plaisir ! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. S'il est en poche, je vais finir par me laisser tenter !

    RépondreSupprimer
  8. Beaucoup aimé aussi!! (mais pas mon préféré de Claudel) et maintenant en poche plus de raison pour ne pas craquer ;)

    RépondreSupprimer
  9. Les ames grises... j'ai détesté le film. Alors forcément, le bouquin ne me tente vraiment pas. Mais si tu me le conseille, je vais laisser cela décanter.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai aussi l'esprit de contradiction parce qu'il m'attend dans ma pile depuis plus d'un an et demi... je vais l'en sortir, je pense!

    RépondreSupprimer
  11. Un choc. J'ai trouvé ce roman très fort et touchant. Mais épuisant aussi! On en sort lessivé et attristé!

    RépondreSupprimer
  12. Ah! Le rapport de Brodeck a été le coup de coeur 2008 pour moi aussi!
    Cette histoire et le mystère de ces personnages m'a envoutée !

    RépondreSupprimer
  13. Je viens de le finir, j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
  14. C'est le prochain de Philippe Claudel que je compte lire. Je viens de terminer "Les âmes grises" que j'ai beaucoup aimé; par contre ce que tu dis du film ne m'enchante pas.

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !