mercredi 9 janvier 2013

Bohèmes au Grand Palais

Il ne vous reste que quelques jours pour aller voir cette exposition ? Eh bien, n'y allez pas. 
Non pas qu'elle soit particulièrement mauvaise. Elle a juste peu d'intérêt. On n'y apprend pas grand chose, on nous ressort pour la énième fois des oeuvres (parfois sans lien réel avec le thème : le Bonjour Monsieur Courbet, c'est quand même à la limite du hors sujet) et on essaie de nous distraire des oeuvres de l'étage, parfois peu intéressantes il est vrai, en nous proposant l'image de la bohème en trois dimensions : présenter une fausse cheminée ou un chevalet pour exposer des tableaux... quelle imagination !!

Le cheminement est celui-ci : les représentations de bohémiens (la bohème historique), les artistes bohèmes (la bohème artistique) puis retour aux représentations de bohémiens, cette fois-ci au XXe siècle (sans lien explicite avec les épisodes précédents, bien entendu). 

En gros, cette expo est un fourre-tout. Sauf que lorsqu'on a un minimum d'exigence, on vient pour voir une construction, une démonstration scientifique. Alors, on discerne bien le plan en trois parties (la dernière étant faible, ce qui ne laisse pas une super image, ceci dit en passant) mais elles sont peu complètes, les liaisons entre les espaces n'existent pas : on accumule les sens de "bohème" sans jamais vraiment s'interroger sur ce qu'ils recouvrent précisément.
Bref, c'est une expo spectacle, qui croit nous éblouir par sa scénographie, par le nombre de ses oeuvres et leur diversité. Autant de poudre aux yeux pour cacher un propos mal défini.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !