mardi 17 juin 2014

Motion Factory, les ficelles du monde animé

A l'occasion de Futur en Seine, nous avons enfin découvert La Gaité lyrique ! Non que le lieu ne nous attirait pas, bien au contraire. Nous avons simplement manqué plein de bonnes occasions de nous y rendre. Après avoir parcouru quelques espaces du salon, nous en avons profité pour visiter cette expo qui nous tentait depuis son ouverture.

Motion factory Gaité LyriqueMotion factory Gaité Lyrique
  
Motion Factory nous propose de découvrir les coulisses des films d'animation. La scénographie est telle que d'une part, on découvre quelques (plus ou moins) courts films, de l'autre, des objets, dessins et making-of dans des simili ateliers. L'idée n'est pas vraiment de faire comprendre comment est réalisé un film d'animation, ce que j'ai d'ailleurs un peu regretté. Cet aspect est un peu traité dans l'espace de tournage. Non, l'idée est ici plutôt de faire découvrir le savoir-faire des créateurs de ces films. Car chacun a des compétences dans la fabrication d'objets en matériaux très divers (papier, bois, pâte à modeler, sable, tissus, etc.). C'est ainsi que Johnny Kelly préfère le bois pour ses films pour la Salvation Army, par exemple. Que Jamie Caliri et Alex Juhasz utilisent le papier pour présenter des univers magiques et féeriques. Certains mondes sont de véritables œuvres d'art, des lieux poétiques, d'autres sont émouvants, les uns ont des couleurs pastel, d'autres nous perdent dans des suites d'images colorées et rythmées... Outre la richesse des imaginaires de ces artistes, le visiteur note aussi la virtuosité de ses procédés.
Bref, chaque vitrine nous fait presque toucher du doigt le processus de création de ces films, entre digital et manuel (ce qui étymologiquement est redondant) !

Motion factory Gaité Lyrique conor finnegan
Motion factory Gaité Lyrique Jamie Caliri et Alex Juhasz

Nous avons passé plusieurs heures dans l'exposition mais ce n'était pas suffisant. Elle se clôt en effet sur une salle de projection très fournie où nous aurions pu passer des heures ! Prévoyez au minimum 3 heures. Et ne vous inquiétez pas, ce n'est pas épuisant, on vous demande surtout de regarder des films plus que de lire des cartels. Mon seul reproche, il n'y avait pas le son sur les tablettes concernant le making-of de chaque artiste/studio : les images, c'est cool, mais quand les gens parlent, ce serait chouette de savoir ce qu'ils disent ! Mais dans l'ensemble, cette exposition est à la fois poétique et passionnante ! Je vous en mets quelques vidéos pour le plaisir, enjoy !







FEAR OF FLYING from conorfinnegan on Vimeo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !