vendredi 28 octobre 2016

The restaurant at the end of the universe

Avec ce titre, je m'attaque enfin à la suite du Guide galactique... Et si le premier tome m'avait beaucoup fait rire, je suis restée assez insensible à l'humour de la suite. Peut-être parce que les blagues sont quasi les mêmes. Seul le chat du maître de l'univers m'a fait sourire, à cause de Schrödinger.

Ce roman commence par une course poursuite entre Zaphod Beeblebrox, ex-président de la Galaxie, et les Vogons, deux secondes après la fin du livre précédent. Immobilisé par une demande incongrue d'Arthur Dent, le vaisseau ne peut pas utiliser son "improbability drive", trop occupé à préparer du thé (oui, le roman est anglais). Mais qu'à cela ne tienne, un grand père de Zaphod leur sauve la mise. L'aventure se poursuit d'un côté pour Zaphod, qui cherche toujours celui qui gère les règles de l'univers, sur diverses planètes. Le petit groupe se retrouve cependant au Dernier restaurant avant la fin du monde, qui rejoue chaque soir la fin du monde. Suite à ce repas bien arrosé, les amis décident de voler un joli vaisseau. Et se retrouvent pris au piège...


Un roman de Douglas Adam toujours aussi délirant mais moins plaisant selon moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !