mercredi 30 janvier 2008

La peur qui rôde

J'aime beaucoup Lovecraft mais je trouvais ses nouvelles moins terrifiantes que celles de Poe qui ont marqué ma jeunesse. Avec ce recueil, j'ai découvert qu'il savait aussi installer une ambiance très glauque et faire grandir le suspense.
Ces trois nouvelles tournent autour du surnaturel, de l'événement fantastique, inexplicable rationnellement, et souvent d'une force diabolique. Ces monstruosités sont attachées à des lieux : deux maisons et un marais.
Le narrateur est appelé comme spécialiste et cherche à chasser un être malfaisant et anthropophage, qui se manifeste les soirs orageux, dans la peur qui rôde.
La maison maudite
voit un conteur curieux et son oncle s'installer dans une atmosphère délétère voire mortelle, porteuse de cauchemars et de crimes.
La dernière histoire se déroule dans un domaine irlandais, le propriétaire veut faire assécher un marais mais les paysans refusent, alléguant de vieilles légendes. Il emploie donc des travailleurs étrangers, que notre témoin voit en proie à de curieux fantômes dans la tourbière hantée.
Un auteur à ne pas lire trop tardivement si vous voulez profiter d'une nuit sans rêves.

3 commentaires:

  1. Lu et approuvé. comme tu dis, il sait très bien installer un climat lourd et inquiétant. Tout pour me plaire.

    RépondreSupprimer
  2. Lovecraft a aussi fait des trucs pas trop lisibles et très bizarres mais ce recueil est un bon choix !

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !