dimanche 25 mai 2008

Les eaux douces d'Europe


Je ne sais plus comment ce livre s'est retrouvé sur ma Pal, je ne suis pas sûre d'avoir déjà lu une critique de cet auteur sur les blogs, mais je crois que la reprise d'une odalisque ingresque sur la couverture avait suffit à me convaincre de lire ce livre. Peskine retrace à la première personne la vie d'une enfant puis femme juive, originaire de Turquie au début du XXe siècle. Une famille très envahissante aux multiples branches va connaître l'attrait de l'Europe (et de la France), ses combats meurtriers et son antisémitisme avant l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Rebecca raconte ses difficultés à demeurer indépendante dans une communauté où il faut être discrète avec les hommes, bavarde avec les femmes, soumise ou pleurnicharde, jolie mais cachée. Quand elle choisit une voie, elle résiste, ce qui outrage ses parents. Sa mère la rabroue constamment, n'hésitant pas à lui préférer sa soeur Ernesta ; son père s'étonne de l'entendre discuter comme un homme ; son frère aîné la méprise tandis qu'une tendre complicité l'unit au cadet. Une vie de famille donc mais aussi les choix d'une femme, son envie d'apprendre, d'être aimée et reconnue, sa dureté mais aussi ses faiblesses. Un très beau portrait !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !