lundi 28 juin 2010

Les clowns lyriques

Voilà mon petit Gary pour le challenge Coup de cœur !

Ce titre est assez peu évocateur du contenu.
Encore une fois, il s'agit d'amour, d'amour fou et de guerre.

Willie Bauché est acteur et réalisateur. Il est fou de sa femme, Ann. Mais il ne le montre pas car il imagine qu'être amoureux est risible. Quant à Ann, elle attend le grand amour.
Rainier et La Marne sont accoudés au bar. Ils attendent leur départ en Corée. Dehors, c'est le carnaval de Nice.
Sauf qu'entre Ann et Rainier, c'est le véritable coup de foudre. La Marne en profite pour tenir compagnie (et lieu d'espion à Willie) avec le gentleman jusqu'au bout des ongles qu'il a rencontré dans le bar niçois, le baron.

Ce roman entre cinéma, vacances niçoises et souvenirs des guerres du siècle, nous plonge dans une atmosphère chère à Romain Gary. Celle des amours contrariées ou éternelles, des guerres qui grondent, des hommes qui souffrent et ressentent ardemment la vie.
Et le titre ? Rainier est à la recherche pendant tout le livre d'une citation de Gorki à propos de clowns lyriques.

Ce n'est pas mon préféré... Je n'ai pas vraiment réussi à entrer dedans, dommage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !