vendredi 2 octobre 2015

Le trou d'enfer

Rien de tel qu'un petit Dumas pour contourner la rentrée littéraire !

Nous rencontrons Samuel et Julius dans un paysage des plus romantiques : les montagnes allemandes, de nuit, sous un orage ! Oui, Dumas ne lésine pas sur les moyens. Ces deux étudiants regagnent leurs pénates à Heidelberg mais s'arrêtent sur le chemin. Une petite chevrière, Gretchen, les guide jusqu'à la maison du pasteur Schreiber. Au réveil, Julius tombe amoureux de la jeune fille de la maison, Christiane. Mais les étudiants ont d'autres priorités que l'amour : une société secrète dont ils sont membres les attend à Heidelberg. Complotant contre Napoléon, cette société secrète va tester la fidélité des jeunes gens en leur proposant un dangereux duel. C'est à ce moment que nous découvrons un peu plus Samuel : mécréant et insolent, c'est aussi un homme savant et sans morale. Il aime jouer avec les autres, leur imprimer sa marque. C'est ce qu'il fait avec Julius depuis son adolescence. Mais l'amour de Christiane va l'écarter quelques temps de ses griffes... avant qu'il ne sombre à nouveau en entraînant bien des vies autour de lui.

Ce roman, assez noir, nous présente un Faust nouveau, qui n'a pas besoin de guide ou de pouvoirs puisqu'il croit déjà tous les posséder. Sans âme ni scrupule, son seul intérêt est de se glorifier auprès de la société secrète et de manipuler les autres... Triste sire qui règne en maître sur ces pages, lesquelles se terminent un peu en queue de poisson. Heureusement, il y a une suite : Dieu dispose. Peut-être Samuel y gagnera-t-il une âme ? Je vous l'annonce dès que je le découvre.

Romantique à souhait, on est dans du Dumas à 200%, teinté d'un peu de Goethe ! 

St Peter Zurich

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !