vendredi 6 novembre 2015

Iris Chevalier et la pierre élémentaire

Florence Cabre, auteur de ce livre jeunesse, m'a gentiment adressé la suite d'Iris Chevalier et les secrets du jardin

Dans cet ouvrage, notre héroïne poursuit la quête de son papa, perdu ou enlevé depuis deux ans. Elle a découvert l'année précédente qu'elle n'était pas une humaine mais une galouk (un peuple qui sait télépater et dont le pays d'origine est actuellement sous la coupe d'un terrible dictateur). Alors que son collège mêlait humains et galouks jusqu'à présent, cette rentrée scolaire réserve quelques surprises et nouveautés : il n'y a plus que des galouks et les cours dispensés sont clairement orientés vers la connaissance de la langue, de l'histoire et des traditions galouks bien plus que des matières traditionnelles. 
Nouvelles suprises de la rentrée, les nouveaux profs, les attaques mentales, les beaux gosses (italiens, of course)... Et une bonne partie de l'année est destinée à redécouvrir ce qu'il a bien pu se passer lors de la bataille finale de l'été, qui a complètement disparu de la mémoire d'Iris.

Je dois avouer que j'ai eu plus de mal à entrer dans ce roman que dans le précédent. Je ne sais pas si c'est le côté "Ecole des sorciers", un souvenir trop vague du premier tome ou moins d'émerveillement, mais j'ai rarement été surprise ou entraînée par les rebondissements de l'histoire. J'ai trouvé aussi que la fin se résolvait très facilement. Et le triangle amoureux qui se dessine m'agace déjà ! Bref, si j'ai aimé retrouver Iris et ses amis, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle et à ses aventures cette fois-ci. Dommage !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !