vendredi 7 mars 2008

The Rake's progress

... est un opéra à aller voir et applaudir. Après les déceptions de Cardillac et de la femme sans ombre, voilà de quoi se réconcilier avec la programmation de cette saison. Un petit Stravinsky, ça change ! Inspiré par les gravures terribles d'Hogarth, Stravinsky met en scène un jeune imbécile qui tombe de débauche en péché et de crime en folie. Héritant d'un petit pactole, Tom Rakewell, le bien nommé, dilapide son argent, sa jeunesse et sa morale dans les pires coins de Londres accompagné d'un esprit malin, Shadow. Sa belle, Anna, tente de le sauver de lui même. Anna avait une voix divine et les deux rôles masculins se défendaient vraiment très bien. Passé la première surprise d'écouter un opéra en anglais, on savoure un très beau moment musical et une mise en scène plus qu'hallucinante (à déconseiller aux enfants). Allez-y !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !