lundi 4 janvier 2010

Un monde sans fin


Suite des Piliers de la terre, ce roman de Ken Follet peut être lu indépendamment du premier tome car les références à ce dernier sont faibles. Les personnages des Piliers de la terre sont cités à titre d'exemple, comme des personnages mi-historiques, mi-légendaires, dont chacun se targue de descendre. Il est même plutôt préférable de ne pas connaitre le premier livre si l'on souhaite apprécier ce roman. En effet, ma lecture étant assez lointaine, j'ai pu, sans trop d'ennui lire les 1500 pages de ce pavé. Cependant, des réminiscences des Piliers de la terre se faisaient jour régulièrement et les similitudes avec le scenario de ce livre étaient parfois pesantes. Le schéma choisi par l'auteur est très similaire à ce premier tome. Voici donc mon premier regret : l'absence d'originalité.

De quoi s'agit-il ? A Kingsbridge, prieuré médiéval, quatre enfants se rencontrent : Ralph, Gwenda, Cartis et Merthin. Ce sont eux, et particulièrement Caris et Merthin, que nous suivons pendant leur vie au XIVe siècle. Ralph est écuyer et destiné à la carrière militaire. Gwenda est fille de voleur et paysanne sans le sou. Merthin est un charpentier et bâtisseur. Caris est fille de marchand de laine. Chaque catégorie sociale se veut représentée car l'on croise des laïcs et des religieux, des hommes et des femmes, des serfs, des moines, des bourgeois, des évêques ou des rois. Autour de ces personnages, des réseaux se créent, des luttes pour le pouvoir et l'indépendance s'installent... Vous vous retrouverez bientôt avec une trentaine, voire plus, de personnages secondaires.
Hélas, cette fresque pâtit de deux défauts à mes yeux : elle est répétitive donc sans nouveauté (avec les Piliers de la terre et en elle-même) et caricaturale (vous n'apprendrez pas grand chose de neuf sur le Moyen Age, c'est un répertoire des idées reçues et les personnages ont un caractère tranché et constant, c'est manichéen au possible). Notez également quelques scènes obscènes absolument gratuites. 
Qu'est-ce qui fait l'intérêt de ce livre ? L'histoire est assez prenante quoique parfois longuette, la peste introduit un élément de hasard et de peur, les personnages et les intrigues donnent envie de connaitre la suite (sorcellerie, guerre, religion, amour ou haine, voyage et commerce). Mais ne croyez pas que son épaisseur égale son érudition, bien au contraire anachronismes ne sont pas loin !
Merci au livre de poche pour cette lecture. J'ai tout de même passé de bons moments avec Caris dans cette cathédrale, avec Merthin dans Kingsbridge, avec Ralph en France ou en Angleterre (même s'il m'agaçait souvent prodigieusement). Seule Gwenda ne me touchait vraiment pas.

Voir la bande-annonce du livre Un monde sans fin sur Liwreo.com

7 commentaires:

  1. Je vois que tu as réussi à relever le défi :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai tellement apprécié Les piliers de la terre ! J'ia vraiment envie de lire la suite. J'espère que je ne serai pas déçue...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien aimé "Les piliers de la terre", mais je pense qu'un tome m'a suffi... Je ne suis pas une fan du roman historique :-)

    RépondreSupprimer
  4. Les deux sont des pavés ! Il faut un minimum apprécier le roman historique pour y trouver un interet.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup apprécié ce livre : il change totalement des autres livres du genre et en bien ! L'histoire n'est ni simple ni compliquée, mais totalement originale...

    Par contre, quel pavé ! Autant je lis quasiment que des livres de 400 pages, que celui-ci qui en fait le triple, je ne voyais pas la fin arriver ! J'ai eu peur de finir dégoutée de cette jolie histoire...

    RépondreSupprimer
  6. j'ai bien aimé
    mon avis ici
    http://redacteurweb.eklablog.com/follett-ken-un-monde-sans-fin-a97904711
    cricket

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !