jeudi 3 mars 2011

La nuit des elfes

Deuxième tome de la trilogie des elfes de Fetjaine, celui-ci a plus de potentiel selon moi. Déjà, on a rejoint la fantasy arthurienne, du coup j'ai un peu moins mal à mon Tolkien. 
Tout commence avec la disparition des nains. Restent donc les hommes et leur soif de conquête, leur dieu unique, leurs convictions. Restent aussi les elfes, dans les forêts, inconscients ou indifférents, sans reine. Car Lliane s'est isolée. Elle veille sur son enfant, Rhainnon. L'enfant d'Uter, l'enfant d'une étrange histoire qui s'apparente à l'amour. 
Dans ce tome, deux peuples, deux destins qui évoluent en paralèlle mais dont la rencontre est fatale. Si Lliane se réfugie à Brocéliande, en Avalon, Merlin gagne sa place à la lisière des deux mondes. Guerres de succession chez les hommes, naissance d'un christiannisme pour oublier la magie. Tout change. Et je tairais le destin d'Uter, bien au dessus de ce que vous imaginez.
Ce tome est celui des affrontements, des combats entre les peuples. L'histoire est toujours portée par une plume fluide, rapide. Mais encore une fois, je ne peux dire que je suis fan. J'ai préféré au précédent mais ce livre ne restera pas dans mes incontournables.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !