lundi 29 avril 2013

Cacao

Voilà un livre que j'ai reçu des éditions J'ai Lu voilà plusieurs mois. Et que j'ai oublié sur ma PAL. Je l'ai retrouvé récemment, un peu par hasard.

Ce roman de Jorge Amado n'est pas des plus joyeux. On y suit Sergipano, un jeune homme de bonne famille qui doit travailler suite à la mort de son père. Il devient ouvrier pour le Colonel Mané-la-Peste. 
Dans les plantations de cacao du Brésil, il rejoint une communauté abrutie par le travail, sans un sou pour vivre et maltraitée par ses patrons, qui sont plus des esclavagistes qu'autre chose. Pas de répit pour ces familles, pas d'espoir. La vie s'écoule dans la brutalité, sous le soleil dévorant, à la merci de maîtres tout puissants. Viol et prostitution sont monnaie courante. 
Un jour, Sergipano est choisi pour être pendant quelques jours l'esclave personnel de la fille du patron, Maria. Et là, c'est sa chance... Mais il choisit un autre chemin.

Une langue crue, des dialogues fréquents pour un récit sur l'exploitation ouvrière. On est presque dans un documentaire. Un livre qui m'a beaucoup plu, mené allègrement par un personnage sympathique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !