dimanche 18 août 2013

Keith Haring : the political line

J'ai eu l'occasion d'aller voir la rétrospective de Keith Haring au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, quelques jours avant sa fermeture. Ne connaissant l'artiste qu'à travers quelques images qui tenaient pour moi plus de la réappropriation de sigles mayas, j'ai été très content de pouvoir découvrir son œuvre dans sa globalité, et surtout d'obtenir quelques clefs de lectures...

L'exposition en elle-même est très bien ficelée. Le parcours est plutôt classique mais reste néanmoins efficace : après les débuts de l'artiste qui présentent ses inspirations et expliquent les principaux codes picturaux qu'il utilise, les œuvres sont rassemblées par thèmes. Comme le titre de l'expo le rappelle, ces oeuvres sont liées aux divers engagements de l'artiste, contre la société de consommation, l'apartheid, le laxisme vis à vis de la propagation du sida dont Haring est lui-même atteint...

Les œuvres en elles-mêmes sont poignantes, souvent violentes, surprenantes... En tout cas, elles n'ont laissé indifférent aucun des autres visiteurs que j'ai croisés lors de la visite. Seul bémol peut-être : à se retrouver placardées sur de grands murs blanc, les œuvres paraissent finalement sorties de leur contexte, des murs de métro où elles ont été peintes, des manifs pour lesquelles elles ont été créées. On se dit que les concepteurs de l'expo auraient pu faire preuve d'un peu plus d'originalité dans ce registre. Ceci mis à part, je vous la conseille vivement !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !