mardi 2 janvier 2018

Nous et les autres. Des préjugés au racisme

EDIT : ça y est, j'ai fait un saut à l'expo quelques jours avant sa fermeture !

Sans surprise, elle m'a beaucoup plu. J'y ai bien sûr retrouvé les éléments du catalogue, parfois moins développés mais plus interactifs. Jeux, vidéos, installations, tout est fait pour interpeler le visiteur tout en l'informant. J'ai beaucoup aimé la première partie sur les catégorisations avec la "station cliché" qui montrait bien comment on met des étiquettes à ces inconnus qu'on croise. Puis les petits jeux psychologiques dans le hall d'aéroport. Simple et efficace ! Avec une scéno très chouette.

La partie sur les races, le colonialisme et l'esclavage m'a semblé un peu légère : une petite salle et quelques objets. Puis l'on passe à trois vidéos très claires sur la ségrégation aux USA, la shoah et le génocide rwandais. Quelques minutes pour comprendre ces événements.

Enfin, on s'attache à ce que l'on fait de tout ça aujourd'hui à travers des approches biologiques, sociologiques, anthropologiques. Là aussi, le pari est de montrer des infographies et vidéos. C'est plutôt chouette avec cette limite qu'on est un peu les uns sur les autres et que l'on n'a pas vraiment l'opportunité de tout voir et tout consulter. Et qu'il y a moins d'objets (mais ça, c'est juste l'habituée des expos beaux-arts qui parle).

Un parcours passionnant, riche, qui ne fait finalement pas doublon avec le catalogue. Très chouette découverte aussi que le musée de l'homme et ses collections permanentes qui questionnent beaucoup sur notre identité et notre avenir commun !

_______________

Je n'ai pas encore pris le temps d'aller explorer cette exposition au Musée de l'homme mais j'ai volontiers dévoré ce petit catalogue de Heyer et Reynaud-Paligot. Et il me donne envie d'aller voir l'expo "à la croisée de l'anthropologie, la biologie, la sociologie et l'histoire". 

La première partie du catalogue s'intéresse à la catégorisation et à l'identité, comment se met-on dans des cases et met-on des étiquettes aux personnes.
"C'est ce processus de catégorisation ordinaire et commun, que nous pratiquons tous au quotidien, qui aboutit parfois à des phénomènes beaucoup moins anodins d'exclusion, de rejet, de discrimination - en un mot, de racisme". Un processus qui permet à chacun d'exister dans un groupe donné mais qui peut parfois dériver.
Puis, il est question des "races" à travers le temps, comment s'installe une hiérarchie pour justifier l'esclavage et la colonisation, comment elle se poursuit avec les apartheids, la ségrégation voire les génocides. C'est la partie la plus documentée du catalogue, avec un aspect historique fort. Puis l'on nous propose un état des lieux qui fourmille d'infographies diverses et variées (et de graphiques tous plus colorés et fouillés les uns que les autres). 

Une lecture intéressante qui vise à combattre des préjugés de façon intellectuelle. La seconde étape serait de façon plus personnelle, à travers des rencontres, qui impliquent forcément les uns et les autres. 

"Pour lutter efficacement contre le racisme, il faut en effet, entre autres, apprendre à saisir ses composantes psychologiques, pour mieux les déconstruire et en combattre les conséquences"


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !