jeudi 6 novembre 2008

L'image de l'artiste

Rembrandt, Peintre dans l'atelier, 1628, Boston, Museum of Fine Arts
Voici un petit livre d'Ernst Kris et d'Otto Kurz qui peut plaire à tous. C'est un petit essai qui se penche sur les biographies d'artistes.
Pourquoi retrouve-t-on toujours, et ce depuis l'antiquité jusqu'à la période moderne, les mêmes topoi ? Le grand peintre (le terme peut être remplacé par sculpteur, architecte...) est souvent d'une extraction modeste, un petit berger qui dessine la nature et est repéré par un savant, trompé par ses créations. L'exemple le plus simple est celui d'une peinture si réaliste, si illusionniste qu'elle passe pour être la réalité et qu'elle trompe l'oeil le plus averti (raisins peints picorés par des oiseaux etc). Les deux chercheurs s'interrogent sur l'importance du hasard, du don inné, de la virtuosité, de la rapidité, de la jalousie (voire folie), de l'ascèse et du secret comme thèmes récurrents de ces vies rapportées.
Un petit ouvrage qui se lit comme un roman.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !