jeudi 31 janvier 2019

Pour ne plus vivre sur la planète TAIRE

Sous-titré "Une méthode pour mieux communiquer", cet ouvrage de Jacques Salomé est recommandé à tous ceux qui, comme moi, ont parfois du mal à être très diplomates. Ou qui peuvent exprimer leurs frustrations par des accusations qui vont juste mettre les gens en colère contre vous... et ne vont pas faire avancer beaucoup le débat.

Utilisant pas mal d'images et d'acrostiches, Jacques Salomé nous invite à sortir de la condamnation et du dialogue de sourd. L'objet ? Mieux s'écouter !

Notre communication est centrée sur les verbes demander, recevoir, donner et refuser. Il y a deux manières d'aborder les choses : la méthode SAPPE (sourd, aveugle, pernicieux, pervers, energetivore) et l'ESPERE (Energie specifique pour une écologie relationelle essentielle). En plus clair, il invite à quitter la communication qui parle sur l'autre pour une communication qui parle avec l'autre, à prendre un peu de distance pour ne pas transformer ses impressions en condamnations, à ne pas généraliser et à ne pas penser à la place de l'autre. L'idée est de ne pas entretenir la violence quotidienne ou la victimisation mais de permettre à chacun de prendre ses responsabilités. Bien entendu, cette communication passe par la connaissance de soi : en définissant mieux ses besoins et en laissant de côté ses rancoeurs, en osant s'aimer et cesser de se disqualifier. 

Il définit deux besoins fondamentaux : être écouté et être reconnu. Ceux-ci peuvent être contradictoires car s'affirmer sans écraser l'autre et sans avoir peur de renoncer à son approbation. Il rappelle que je suis responsable de la manière de recevoir ce qu'on me dit et de formuler ce que je dis. Ainsi, il propose de troquer notre "Dis-moi à quoi tu penses" contre "Je te sens préoccupé". De même, il rappelle l'importance du sujet dans une discussion plus que de l'objet de cette discussion. Plutôt que de dire "Je suis fière de ta bonne note", il vaut mieux dire "Je suis fière de toi". 


Parmi les outils de communication proposés, il y a le bâton de parole ou la visualisation externe par le biais d'objets. Celui-ci est utilisé par les celui qui a des choses importantes à dire et qui demande l'attention des autres, il invite à exprimer son ressenti et non pas à parler de ou sur l'autre. 

Il présente aussi les conduites perverses comme refuser de reconnaitre son désir, son plaisir, de répondre par son attitude à des préjugés négatifs et cacher tout le bon de sa nature, de faire passer tout pour devoir et de se mentir à soi-même. Pourquoi se maltraiter ainsi ? 

Il souligne surtout notre besoin d'amour et invite à changer de position et de regard : n'est-on pas plus à l'aise lorsque l'on se regarde avec plus d'amour et que l'on ose être soi-même face aux autres ? Certes, cela provoque forcément des réactions des autres au début mais on peut s'aider de la communication non violente pour faire passer la pilule. 

Enfin il est intéressant de découvrir 8 niveaux de communication: Spectateur Participant minimaliste, Présent Absent, Bloquant Bloqué, Opposant Refusant, Parasitaire Dépendant, Ecoutant Entendant, Demandant Interrogeant ou Invitant Proposant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !