jeudi 22 avril 2021

Venise à double tour

Cet ouvrage de Jean-Paul Kauffmann m'a été recommandé et m'intriguait beaucoup. En effet, l'auteur se met en quêtes des églises fermées de Venise. 

Que ne se contente-t-il pas des églises ouvertes, pourtant nombreuses ? Une quête, une fixette, un souvenir, un carré noir et or qui brille dans sa mémoire. Une envie de savoir ce qui se cache derrière les portes fermées, à demi-fermées ou cadenassées. Une persévérance. Et le goût de Venise, de sa géographie, de son air, de ses odeurs et de ses peintres, Palma le Jeune notamment, de ses architectures et de ses gens, de ses écrivains, qui seront nos compagnons de voyage, Morand et Sartre en particulier. 

Alors, l'auteur, qui s'installe pour plusieurs mois dans la ville avec sa femme, nous conte ses déboires. Car faire ouvrir les églises closes, cela demande des contacts et du temps. Il faut savoir qui en a les clés. Est-ce le Grand Vicaire ? Est-ce un propriétaire privé ? Est-ce une institution ? Il faut fouiner, se renseigner, présenter des demandes, des papiers, participer à des événements où se retrouve le gratin vénitien. 

Amis qui rêvez d'entrer avec l'auteur dans ces églises, n'ayez pas trop d'attentes ! Car avec Lacan et le désir qui fait fil rouge dans l'ouvrage, le lecteur comprend petit à petit que chaque visite sera une déception - ou presque. Que c'est d'atteindre au but et de chercher qui est le plaisir plus que de trouver. Surtout que les églises fermées sont bien souvent en ruine ou en très mauvais état, dépouillées de leurs retables et de leurs ornements, souillées de fientes, violentées par le temps et l'absence de soin, d'usage. 

"Depuis toujours, j'ai préféré le combat à la victoire. Il y a une telle tristesse dans l'accomplissement de ce que l'on désire. La constatation que le but est atteint. Une part d'inachevé, voilà qui donne à la réussite sa vraie mesure"

Voyage dans Venise, réflexion sur les églises et leur sacralité, quête inachevée, thérapie, rencontres fortuites et amitiés naissantes, il y a un peu de tout ça dans cet ouvrage agréable mais pas inoubliable. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !