mercredi 6 février 2013

Free Angela and all political prisoners

Avant ce film, il ne me semble pas avoir entendu parler d'Angela Davis. Pourtant, son incarcération a suscité des manifestations dans le monde entier !

Angela Davis, afro-américaine ayant étudié la philosophie, est limogée de son poste de professeure parce qu'elle déclare qu'elle est communiste. Proche des Black Panthers, elle prône l'égalité entre les noirs et les blancs à une époque où la ségrégation n'est pas qu'un mot aux Etats-Unis et dénonce une politique qui favorise les inégalités. Mais elle devient une icone lorsqu'elle est arrêtée, accusée d'avoir participé à l'organisation d'une prise d'otages. 

Free Angela film

Le documentaire mêle des extraits des actualités des années 70 (films, photos et articles de journaux), des interviews d'Angela, de ses proches et de ses avocats, et quelques scènes évoquant la silhouette d'Angela comme une reconstitution. La première moitié du film s'intéresse à sa formation et à ses engagements politiques et personnels. Le reste est dédié au procès. L'ensemble est véritablement intéressant et permet de découvrir une affaire qui a généré un engouement international. Tout n'est cependant pas très clair, notamment les liens entre Angela et les preneurs d'otages. Et si le film laisse entendre qu'il y a manipulation et complot général contre Angela, on s'interroge tout de même sur ce qu'est la vérité et sur qui la détient. Car ce qui manque à ce documentaire, c'est un peu de rigueur et moins de spectaculaire. On aurait aimé rentrer un peu plus dans ce qui fait sa pensée, ce qu'elle fait après son procès, les sujets sur lesquels elle s'engage. Bref, c'est parfois plus une hagiographie qu'une biographie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !