lundi 15 octobre 2018

Le peuple des ombres. Itinéraire d'un enfant migrant

Depuis que le père de Kouame soutient la campagne de Gbagbo, sa mère est tendue. Et si ça tournait mal ? Et quand ça tourne mal, c'est violent. Kouame voit ses parents assassinés et sa soeur violée sous ses yeux. Il fuit. D'abord pas trop loin, ailleurs à Abidjan. Puis, il est à nouveau menacé et doit fuir plus loin. D'abord au Ghana, puis au Niger. Et son chemin se poursuit jusqu'en Libye. Avec des passages par des prisons, des conditions de transport inhumaines, un solitude ancrée au corps... Mais malgré tout, l'envie de vivre. Un peu d'espoir. Il poursuit son chemin jusqu'en France, traversant la Méditerranée en 2013.

L'histoire de ce voyage, de cette lutte et de cette fuite est contée avec des mots simples. Pas de fioritures ou de détails, c'est l'épopée au jour le jour d'un enfant qui fuit pour sauver sa vie. C'est touchant, c'est fort. Et en même temps, j'ai eu une impression de voyeurisme en lisant les horreurs traversées. Pourquoi ce besoin de savoir, de lire, d'observer les moments les plus durs de la vie d'un homme ? 


1 commentaire:

  1. Un besoin d'information que l'auteur a transformé en voyeurisme ?

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !