dimanche 28 octobre 2012

Hotaru


Ce dernier tome du Poids des Secrets nous permet de retrouver Mariko. On finit par s’attacher à ce personnage plein de contradictions entre l’amour pour Takahashi et pour Horibe. Ce tome est celui des confidences d’une grand-mère à sa petite fille, Tsubaki.
On retrouve donc les personnages qui ont dévoilé un à un leurs secrets au fil des différents tomes sous le regard d’une aïeule en fin de vie.
Une femme qui voit des lucioles (hotaru).
Ce livre boucle le cycle mais ne nous apprend plus beaucoup. Il coordonne toutes les découvertes des tomes précédents.

Mon sentiment sur cette série : une écriture idéale entre douceur, mystère, poésie et simplicité. Une belle exploitation des thèmes du secret de famille, du racisme, du poids de l’histoire. Des personnages caractérisés et attachants même si assez semblables finalement.
Un ensemble qui se dévore : le Poids des secrets d'Aki Shimazaki.

Tout commence avec une histoire de Camélias.
Puis de coquillage.
Ensuite, il est question d'hirondelle. Et de myosotis
Tout se termine avec des lucioles.

4 commentaires:

  1. Une "série" que j'avais beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré cette série. Il faut que je lise la prochaine

    RépondreSupprimer
  3. AAh, je n'ai pas entendu parler de cette autre série. De quoi s'agit-il ?

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !