vendredi 5 octobre 2012

Un amour de patrimoine

Ce n'est pas une lecture que je souhaite partager avec vous aujourd'hui, c'est une cause. Une cause que je souhaite relayer. Parce qu'elle me tient à coeur. Parce que je ne supporte plus les articles de mauvaise foi s'appuyant sur des généralités ou des réalités mal comprises. 
Anthony Koenig, du blog La Lorraine se dévoile a les mêmes lectures que moi. Alors que je râlais en lisant cet article, Anthony écrivait ce billet. Bien plus efficace !  

L'article du Monde dénonce une patrimonialisation poussée à l’extrême et présente la France comme un pays musée. Tiens, comme Houellebecq. Sauf que pour le quotidien, ce n'est pas un roman !

Voilà ce que rétorque Anthony Koenig : 
"Il paraît qu'on protège à tout va ? Essayez de faire classer un immeuble même de grand intérêt et qui est menacé. Pire essayez de sauver un édifice inscrit et même classé qui s'effondre, vous verrez si le législateur est boulimique de restauration... 



Que la législation change et s'adapte oui, qu'on ne protège plus sous prétexte que tout serait figé et embourgeoisé non.
Ce journaliste prétend qu'on arrive plus à imaginer notre futur et le patrimoine en serait responsable ? Regardez plutôt du côté des crises économiques et sociales qui se succèdent ! Au contraire on ne construit pas son avenir en ignorant son passé et le patrimoine n'est pas que le passé, il faut sans cesse le réinventer pour le futur mais en le respectant (pour cela il faut le comprendre et donc le connaître ce qui ne semble pas être le cas de ce journaliste).
Bref il y a aurait beaucoup à dire et il est triste de voir un journal national reconnu se laisser aller sans mesure à des généralités peut-être vraies dans la capitale (et encore, certains projets supposeraient le contraire) mais si loin des réalités des régions."


Merci à lui et à tous ceux qui se battent, quotidiennement, pour protéger notre patrimoine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !