dimanche 2 mars 2014

Le cercle des illusionnistes

Je vais faire ma nana exigeante. Voilà, vous êtes prévenus. 



Quand nous avons lu qu'Alexis Michalik, qui nous avait épaté avec son Porteur d'histoire, signait un nouveau spectacle au théâtre de la Pépinière, nous n'avons pas hésité un instant. D'ailleurs, tout commençait bien. On nous annonçait des histoires. Oui, à nouveau, un feuilleton. Autour de la magie et de l'émerveillement. 

Décembre rencontre Avril dans un café. Il lui rend le sac à main qu'il lui a dérobé dans le métro. En voyant sa photo, il s'est dit qu'il ne pouvait pas laisser passer la chance de tenter un truc... Et là, elle lui offre un livre. C'est le début d'histoires dans les histoires. Des histoires de magiciens, horlogers, mécaniciens. Entre l'automate qui joue aux échecs, le canard de Vaucanson (clin d’œil à une lecture que ne conseille pas mais qui papote longuement sur le sujet) et Méliès, il y a un fil. Un fil que les cinq acteurs tirent et dénouent, emmêlent et démêlent devant nous avec brio. On se laisse mener à toute allure à travers les siècles. 

Si la magie opère, l'ensemble nous a semblé trop similaire au Porteur d'histoire. Un peu plus brouillon à notre goût. Et longuet sur Méliès. Mais l'ensemble reste à la fois plaisant et inventif (avec des vrais tours de magie dedans).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !