mardi 31 juillet 2012

Maroussia



Décidemment, je dois être un peu vieille pour relire les romans de la Bibliothèque Verte. Ce livre de P. J. Stahl m'a quelque peu déçu, tant par son style d'un lyrisme exacerbé que par l'histoire.

Maroussia, petite fille ukrainienne, est l'héroïne d'une quête difficile. Dans ce pays déchiré par la Pologne et la Russie, les ukrainiens rêvent de retrouver leur souveraineté nationale. 
Un homme, que l'on ne nommera plus que le 'bon ami', se réfugie chez les parents de Maroussia. Il est en mission pour son pays. Maroussia va être chargée de le guider.

C'est tout à fait charmant ce roman mais les petites phrases sur la morale, la bonté et le devoir sont un peu pénibles à la longue.
Une petite citation pour la route : "Le proverbe a bien raison de la dire : la maison paternelle est une coupe pleine pour l'enfant altéré".

Bref, tout cela a un peu vieilli et je doute que Maroussia, cette petite Jeanne d'Arc ukrainienne, séduise encore les enfants d'aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !