mercredi 26 septembre 2012

Le diable par la queue suivi de Pourquoi écrire ?


J'avais ce petit Auster sur ma PAL depuis un bout de temps. Et je n'avais toujours pas pris la peine de l'ouvrir.


Le premier texte est une autobiographie d'Auster. 

La période choisie est celle de la trentaine. Pendant plusieurs années, l'écrivain va vivre de petits boulots divers, aux Etats-Unis et en France. Ces moments, vécus toujours dans la crainte du lendemain, montrent un homme qui cherche désespérément à gagner un peu d'argent pour subvenir à ses besoins. Il est d'abord question de son enfance entre une mère dépensière et un papa radin, puis de ses années étudiantes et de galères. Figurez-vous que l'écrivain a travaillé, notamment, sur un pétrolier, qu'il a écrit des articles, des scénarios, des articles, qu'il s'est mis en tête de créer un jeu de société... avant d'écrire des livres et de se voir publié. 

Le second texte est fait de très courtes histoires : l'une concerne une femme avant son accouchement, l'autre le vol plané d'une fillette, l'autre un mort foudroyé, la suivante un prisonnier et son gardien et la dernière un autographe raté. 

Si les petits textes m'ont beaucoup plu et m'ont rappelé Je pensais que mon père était dieu, l'autobiographie en elle-même ne m'a pas vraiment touchée. Je voyais l'écrivain se débattre, j'appréciais le style Auster etc. Mais je pense que je ne retiendrai pas grand chose de cette lecture. Dommage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !