mardi 25 juin 2013

Histoire d'O

Merci à Audiolib pour cet envoi d'un de leurs derniers ouvrages publiés. Il est lu par Valérie Lang, dont la voix et l'intonation conviennent parfaitement à ce roman érotique de Pauline Réage. 


Alors que le monde entier s'enthousiasme devant les Cinquantes nuances de Grey (roman que je n'ai toujours pas réussi à ouvrir), il est peut-être bon de revenir aux sources. Ici pas d'héroïne prude et faussement outragée : O. se plie volontiers aux désirs de son amant, René. Il l'emmène à Roissy où la jeune femme va subir plusieurs viols devant les yeux de René, se faire fouetter... et tout cela, avec une heureuse abnégation. Voire presque avec joie. Follement amoureuse (elle le répète souvent à René qui dit partager cet amour), elle se retrouve esclave sexuelle. René la donne à son ami, Sir Stephen, qui saura rendre O. plus soumise encore : elle est corsetée, percée et marquée au fer...

Ce qui est remarquable dans ce roman, c'est le ton très froid, détaché, presque scientifique d'une narration à la troisième personne. Pas de sentiments, des faits. Et la préface du livre le souligne bien. On ne se trouve pas uniquement dans un livre sado-maso, on est dans un rapport à l'amour qui tient de l'esclavage, du don complet de soi. On pense inévitablement à la dialectique du maître et de l'esclave. Il parait que pour O., le "bonheur est dans l'esclavage". Alors, cela reste très choquant : les scènes sexuelles sont d'une rare violence et l'acceptation d'O. au temps de la femme libérée est très déstabilisante, mais c'est aussi bien écrit et tragique. On s'attache à O., même si l'on ne la comprend pas. Ou qu'on préfère ne pas la comprendre. Les amis de la fessée entre adultes peuvent aller se rhabiller !

2 commentaires:

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !