mardi 22 octobre 2013

Sur les traces des expositions universelles

Ce livre de Sylvain Ageorges présente les expositions universelles qui ont eu lieu à Paris entre 1855 et 1937

On découvre des quartiers entiers de Paris en carton plâtre, des installations éphémères et décors gigantesques. C'est le royaume du faux semblant destiné à émerveiller les visiteurs étrangers, dans une ambiance d'émulation scientifique, technique et artistique internationale. A travers huit expositions, on part aussi à la recherche des traces qu'elles ont pu laisser : façade ici, structure métallique là. Parfois, des pavillons entiers demeurent. Ou des tours comme la tour de 300 mètres mieux connue sous le nom de Tour Eiffel. 

Exposition-Paris-1900
La place de la Concorde en 1900

Ce qui étonne le plus, c'est la surface des bâtiments : imaginez le palais de l'industrie (1867) qui mesure 110 mètres sur 380. Il comporte 74 km d'allées ! La porte de la place de la Concorde en 1900 était gigantesque ! Sans parler de la reconstitution d'Angkor au bois de Vincennes...

L’intérêt de ce livre, c'est qu'il pointe, à Paris, en région parisienne et plus loin encore les restes de ces bâtiments. Il invite donc à la promenade.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !