samedi 11 janvier 2014

Le sermon sur la chute de Rome

Ce livre de Jérôme Ferrari me tentait énormément depuis sa sortie. Un peu moins depuis qu'il avait gagné le prix Goncourt (que voulez-vous, je me méfie des prix). Et puis, j'ai eu la joie de le découvrir sous le sapin. Sitôt reçu, sitôt lu. 

ruines romaines

Le scénario n'est pas complètement fou. Deux histoires courent en parallèle. Celle de Marcel Antonetti, un homme né après la première guerre mondial, qui a fait carrière dans l'armée, loin de la France. Et celle de Matthieu Antonetti et Libero Pintus, deux jeunes gens qui étudient la philosophie. Lorsqu'ils apprennent que le bar du village corse dans lequel l'un a grandi et l'autre a passé toutes ses vacances va fermer, ils décident de le reprendre conjointement. C'est le début d'une courte aventure où les deux jeunes gens s'imaginent libres de façonner leur monde comme ils l'entendent. 

Les chapitres, rythmés par des citations de Saint-Augustin, lient cette modeste histoire contemporaine à la chute de l'empire romain. Et les dernières pages viennent expliciter cette chute. Qu'il s'agisse de Matthieu ou de Marcel, la destinée veille, jamais bienveillante.

Le drame que nous compte Ferrari est porté par une plume puissante et ironique, que j'ai beaucoup apprécié et qui m'a donné envie de lire d'autres titres de l'auteur. Malgré ce pessimisme, malgré cette chute annoncée, malgré des ambitions anéanties, j'ai trouvé que le personnage d'Aurélie, réaliste et dynamique, éclairait d'un halo d'espoir ce monde très noir. 

8 commentaires:

  1. Ce roman, avec lequel j'ai découvert l'auteur, m'a vraiment emballée, surtout grâce à la plume de l'auteur. Je suis ravie qu'il t'ait plu (en dépit du Goncourt, oui, comme toi je me méfie... mais le Goncourt 2013 est un bon cru aussi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai beaucoup aimé le Lemaitre également.

      Supprimer
  2. J'ai eu la chance de lire ce livre avant le Goncourt (car je suis comme toi, je me serais méfié alors). Et j'ai beaucoup aimé également. "Dans le secret", stylistiquement moins abouti, mais travaillé des mêmes questions et des mêmes figures (encore une histoire de bar corse), est très bien aussi. J'ai bien envie d'en lire d'autres encore, et je serais bien tenté par une petite Lecture Commune d'un roman de Ferrari, si cela te dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! As-tu un titre en tête ? J'avais pas mal entendu parler de ceux-ci : Un dieu, un animal et Où j'ai laissé mon âme. Mais je suis ouverte à tout.

      Supprimer
  3. Un roman que j'avais beaucoup aimé, également.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou, je découvre ton blog et j'étais contente de tomber sur un article parlant du Sermon sur la chute de Rome :)
    Je viens de le lire et c'est un chouette bouquin. Moi qui lit rarement des Goncourt et qui doit me forcer parfois à lâcher les classiques pour de la contemporaine, je n'ai pas été déçue. C'est pessimiste, mais ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. T'a-t-il donné envie de lire Saint-Augustin ? Moi, je vais finir par être tentée.

      Supprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !