jeudi 19 février 2015

Percy Jackson et les dieux grecs

J'avoue que la transition entre Viollet-le-Duc et Rick Riordan est un peu violente. Je m'en excuse auprès des lecteurs sensibles.

Cet opus de Percy Jackson n'est pas une énième suite mais une mythologie façon Rick Riordan. Une manière de réviser (partiellement) les bases des histoires grecques, notamment de la théogonie, avec un langage d'aujourd'hui. Enfin, surtout les histoires des titans et des dieux principaux, pour les héros, on repassera ! En fait, ça fera l'objet d'un second livre (Vous entendez le bruit discret du marketing ?).

Pourquoi ça marche ? 
- Parce qu'on y retrouve l'humour de Rick (ou de Percy) et son goût pour l'anachronisme
- Parce que ce sont de petites histoires simples et courtes (avec des références contemporaines et des surnoms pour les créatures aux noms imprononçables)
- Parce que ça éclaire pas mal d'épisodes de Percy pour ceux qui ne connaissent pas les mythes originels
- Parce que les trucs les plus sanglants ou sexuels sont un peu édulcorés
- Parce que Percy s'implique dans ce qu'il raconte et il commente

Pour ma part, j'ai apprécié ce bouquin comme une petite détente sympathique, sans plus. Mais il devrait plaire aux ado (clairement le public ciblé) et leur apprendre plein de choses. Cela me pose des questions sur le ludique et le pédagogique : la mythologie grecque, c'est passionnant comme matériau. Est-ce que ça a vraiment besoin d'être réécrit ainsi ? Car s'il y a une vraie valeur ajoutée dans un écrit qui s'inspire de la mythologie, la raconter à nouveau, même avec des mots contemporains, me semble assez peu utile... Léger regret de mon côté avec cette impression de "produit dérivé".

Vase François à Florence

6 commentaires:

  1. La série Percy Jackson m'avait plu sans m'emballer pour autant... En effet le public cible est vraiment ado, donc je ne pense pas me lancer dans cet opus ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Mon fiston d'ado, qui est pourtant un fan de la série, ce pourquoi je l'ai avais offert cet opus, m'a dit l'avoir trouvé "parfaitement nul" ... Comme toi, je me pose la question de l'intérêt de simplifier la mythologie, surtout en l'édulcorant de sa violence ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça a surtout un intérêt marketing à mon avis !

      Supprimer
  3. ça me fait de l'oeil moi la passionnée de mythologie

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !