dimanche 3 novembre 2013

La double mort de l'horloger

Au théâtre de Chaillot sont présentées deux courtes pièces d'Odon von Horvath : Meurtre dans la rue des Maures et L'inconnue de la Seine
Leur point commun ? Le meurtre d'un horloger. 


Dans la première, un voleur commet un meurtre. La pièce est très courte, elle touche à la folie. 
Dans la seconde, la mise en place est plus longue. Le voleur cherche à reconquérir sa belle, une fleuriste gouailleuse. Il rencontre un petit ange, une jeune demoiselle sans le sou, qui lui offre amour et alibi. 

Rien à dire, les acteurs sont bons : le voleur, l'horloger et l'inspecteur sont top. La demoiselle est un concentré de fraîcheur. Quant à la mise en scène, elle est plaisante. C'est juste mou et longuet. On s'ennuie un peu (d'ailleurs, les spectateurs n'hésitent pas à quitter la salle). Il n'y a même pas de tension, propre pourtant aux criminels en cavale. 

Bref, si vous avez envie de cogiter sur le crime, la culpabilité et la responsabilité, c'est un point de départ. Par contre, oubliez vos envies de légèreté. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !