jeudi 31 juillet 2014

Invitations au voyage


Merci au groupe SMV pour cette très belle visite de l'exposition "Invitations au voyage" qui présente de très belles œuvres de la collection de la Société Générale.


J.-B. Huynh, Louvre, portrait de femme noire, 2012

Accueillis par un verre et un buffet, nous avons appris que la banque collectionne des œuvres d'art contemporain depuis 1995. Celles-ci sont accrochées dans les couloirs de la banque et accessibles à tous les employés. Deux fois par an, la banque fait appel à un commissaire pour réaliser des expositions thématiques. Cette année, et jusqu'à décembre, c'est Guy Boyer, rédacteur de Connaissance des arts, qui propose de nous évader à travers une sélection sur le voyage. 

A. Schneck, Sanké Bah, 2011
Nous avons parcouru pendant près de deux heures les espaces d'exposition en compagnie de deux médiatrices. L'exposition s'organise en différents thèmes : « A la découverte de l’autre », « Formes et couleurs », « Au pays du rêve », « Solidarité et entreprise » et « Horizons lointains »

J'ai été particulièrement séduite par les œuvres d'« A la découverte de l’autre » comme ces portraits d'Antoine Schneck et Jean-Baptiste Huynh. Cet homme, sans expression, est presque pétrifié dans cette image. Ses traits sont comme sculptés. Quant à cette femme au turban bleu, directement inspirée du Portrait d'une négresse de Marie-Guillemine Benoist exposé au Louvre, son regard est hypnotique. Fière et belle, elle s'impose au visiteur.

« Au pays du rêve » était également plein de belles surprises. Parmi celles-ci, les photographies de Nils Udo, un artiste du land art aux réalisations poétiques et subtiles ou d'Ellina Brotherus qui nous invite à revoir Friedrich.

N. Udo, Balançoire en feuilles de robinier, 1992

D'« Horizons lointains », je retiendrai les très nombreuses photos de Stéphane Couturier, le photographe des bâtiments de Le Corbusier. Personnellement, ce n'est pas ce que je trouve de plus intéressant dans la photo. Par contre, Jalal Sepehr nous conduit à la méditation, à l'envol sur un tapis volant ; Riboud nous fait nous sentir minuscules ; Barclay nous plonge directement dans l'ailleurs.

Une exposition fort intéressante, qui donne envie de parcourir le monde. Les oeuvres choisies sont souvent évocatrices et ne nécessitent pas de connaissances hyper poussées pour être appréciées.

Si vous avez envie de découvrir cette exposition, sachez que la Société Générale organise des visites sur son site

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !