dimanche 25 novembre 2012

La Conversation

L'Amoureux et moi-même ayant eu de bons échos à propos de cette pièce, nous avons profité d'une soirée pluvieuse pour passer une heure avec Napoléon et Cambacérès au théâtre Hébertot. 

Figurez-vous que le texte est celui de Jean d'Ormesson (un écrivain que j'aime beaucoup, même si je ne le dis pas). Autour d'une trame historique, l'auteur a créé cette conversation entre le premier consul, aux ambitions énormes, et son second, flatteur à souhait. 

Maxime d'Aboville et Alain Pochet campent deux personnages formidables. Impressionnante force et énergie du premier consul. Étonnante tirade sur un châle de discorde. Phrases percutantes. Images visionnaires d'un avenir impérial. Napoléon bouillonne. Subtilité d'un fidèle, qui veut rester le premier après le premier. Cambacérès approuve. 
On passe en compagnie de ces deux hommes un très bon moment. On rit, on voyage dans le temps et l'espace, on se délecte de mots, de rêves, de grandeur... 
Très chouette !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !