mercredi 21 juillet 2010

Luke

Aujourd'hui, j'ouvre mes colonnes à l'amoureux qui souhaite vous partager un concert !

"Grâce à une amie, j’ai eu l’occasion hier d’assister au concert de Luke à la Machine du Moulin Rouge (l’ancienne Loco pour les initiés.) L’occasion de redécouvrir un groupe que je connaissais mal, et mettre les pieds dans une salle inconnue…

La Machine ouvre avec 20 minutes de retard. Heureusement, il fait bon dehors. A l’intérieur, on est accueilli par une déco assez feutrée (il faut dire qu’on est juste à côté du Moulin Rouge), et très agréable bien que parfois au bord du kitsch (les tables rondes en verre exhibent des aliments en plastique sur fond orange, on aime ou on n’aime pas…) Le fond de la salle et la scène, qui tirent plus dans le décor industriel, donnent bien son nom à la Machine, et confèrent une ambiance un peu plus rock à l’ensemble. Autour, il y en a pour tous les goûts : la fosse est assez grande pour contenir les plus gros fans, et les tables et bars disposés sur le côté et en retrait peuvent accueillir les moins téméraires.

Après une première partie plutôt réussie et une petite demi-heure de pause, Luke entre en scène. Pendant près de deux heures, le groupe va enchaîner les rythmes endiablés et connus de tous qui ont marqué leur jeunesse (rappelez-vous : la Sentinelle, Soledad…) tout en alternant avec des phases plus calmes tirées de leur dernier album, plus mûr, plus posé. Le tout servi par un chanteur à l’énergie débordante et à la voix si particulière, et par des musiciens chevronnés. Mention particulière pour Romain Viallon, le batteur, très impressionnant.

Au final un cadre fort sympathique, et un concert à la fois rythmé et rafraîchissant : du rock français comme on aimerait en voir plus souvent ! Merci à Jeanne pour les billets…"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !