samedi 11 septembre 2010

Les expo de l'été

Casanova Forever est une manifestation lancée par le FRAC du Languedoc Roussillon. Lors d'un passage à Nîmes, j'ai pu découvrir une étrange installation dans la chapelle du musée archéologique : What Do You Know About Operation Nightfall ? Grout et Mazéas ont voulu montrer l'évasion de Casanova de la prison de Venise. Ils ont réalisé avec un cascadeur cette évasion qui ne cesse de revenir sur les mêmes lieux, de se perdre dans des draps... Jouant avec les images, ils nous font voir un Casanova hyperactif, qui passe et repasse. Outre cette vidéo, les décors sont présentés. Merci à la gentille médiatrice pour ses explications. 
Dans ce même musée, une expo plus en rapport avec l'archéologie, la présentation de maquettes de liège de Pelet et de dessins de Golvin représentant les grands monuments de la Grèce et de Rome. Quelques inexactitudes et peu d’intérêt... Mais les dessins de Golvin sont toujours aussi fascinants.




On reste dans le sud de la France avec l'exposition du musée archéologique d'Arles sur les fouilles sous marines du Rhône. Des infos sur les échanges et la navigation vers Arles et surtout une salle des 'trésors' avec le fameux et hypothétique buste de César, une victoire ravissante, de la vaisselle très riche et d'autres merveilles. Très chouette collection permanente aussi !

La Normandie Impressionniste. Vous ne pouvez pas avoir raté les milliers de publicités pour cette manifestation. Je ne sais pas si, comme moi, ça vous a d'abord motivé puis un peu lassé... Mais il fallait en avoir le coeur net, que se passait-il là bas ? Eh bien, à Rouen, avec une originalité qui vous laissera baba, le thème choisi était l'impressionnisme à Rouen. Et les oeuvres provenaient beaucoup d'Orsay (qui, bizarrement est justement en train de renouveler la muséo des impressionnistes), ne bénéficiaient pas d'explications ou peu... Et jamais on ne vous parlait vraiment de ce qu'était l'impressionnisme. J'imagine que tout le monde doit savoir... quoi qu'à entendre les visiteurs, ce n'était pas forcément le cas. Bref de belles oeuvres mais peu de découvertes, un peu bateau.

Et le musée des beaux arts de Nantes présentait deux expositions : une sur Edgard Morin, inconnu au bataillon, dans la chapelle et une sur Wifredo Lam. Je ne me suis pas trop attardée dans cette dernière car j'avais un train à reprendre. Sachez qu'il s'agit d'un peintre des caraïbes, que ses oeuvres colorées oscillent entre onirisme, avant garde et inspiration cubaine. Quant à Edgard, il pourrait plaire à certaines car il est assez proche des préraphaélites et des symbolistes. Outre ses portraits, ses oeuvres bretonnantes m'ont interpellée. On se retrouvait dans une Bretagne un peu idyllique et médiévale. Ses oeuvres pieuses invitent à la contemplation... Bref, j'étais heureuse de découvrir ce peintre nantais !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !