mardi 28 décembre 2010

Brûlant secret

Voilà une nouvelle assez longue qui clôt ma lecture du premier tome des œuvres complètes de ce cher Zweig. Et ma participation au challenge de Caro par la même occasion !

Le baron part en vacances dans une station thermale. Là, horreur, il ne connait personne. Le temps risque d’être plus lent à passer que prévu… Ah ! Mais ce rire ! Cette silhouette ! Il y a tout de même une jolie femme dans cet hôtel. Bon, voilà qui promet quelque divertissement. Elle n’est pas seule. Tant pis. Ou tant mieux.
Dès le lendemain, le baron a un plan. Se rapprocher du tiers, à savoir Edgar, adolescent en cure, pour séduire la mère. Au début, tout se déroule pour le mieux. Les deux poissons mordent. Sauf qu’Edgar se révèle un peu plus collant et pénible que prévu.

Extrême dans son amitié puis dans sa haine du baron, l’adolescent sournois et malsain va tout faire pour enquiquiner les adultes. Il faut dire que ce n’est pas très agréable de prendre conscience d’être manipulé, d’être méprisé, d’être écarté. Alors qu’on rêvait d’avoir un nouvel ami, d’être important, enfin, aux yeux de quelqu’un. 
Bref, c’est l’histoire d’une amitié bafouée. Mais surtout l’éveil de pulsions et de curiosités malsaines chez un adolescent. Ce « brûlant secret », Edgar donnerait beaucoup pour le comprendre et le percer à jour...
Apprentissage de la manipulation, cette nouvelle est celle d’une formation humaine. Elle est tout à fait oppressante et menée tambour battant !

4 commentaires:

  1. ça donne envie de se remettre à lire Zweig :)

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour le challenge, Praline. Je me souviens être sortie de cette nouvelle de Zweig avec un sentiment de profond malaise. Très malsain, comme tu dis.

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !