mercredi 29 décembre 2010

Une forme de vie

Cette année, j'ai encore craqué. Mais en bibliothèque ce qui est moins onéreux et permet de mieux digérer une déception. J'ai craqué pour Nothomb. Voilà, c'est dit. 
J'imagine que tout le monde connait le scénario : Un soldat américain correspond avec notre chère Amélie. Il est en Irak où l'armée s'attarde. Elle vit en France et reçoit chaque jour des courriers sidérants, drôles, prétentieux, pitoyables... Parmi ses correspondants, c'est ce soldat qui passe petit à petit au premier plan. Il a en effet un argument de poids (si je puis dire), il est obèse et addict à la junk food.
Amélie et la nourriture, c'est toute une histoire. C'est plus souvent les tendances anorexiques que j'ai lu mises en valeur chez elle que les tendances boulimiques ; peut être aussi parce que je suis sensible au premier sujet. Quant à la boulimie, ça me dégoûte au delà de l'imaginable. J'ai donc eu beaucoup de difficultés à lire ce livre parce que son sujet est tout simplement à la limite du supportable (pour moi en tous cas). 
Ce que j'ai aimé, c'est cet échange épistolaire entre deux personnes étrangères et l'amitié qui s'est construite. J'ai aussi adoré les dernières pages et y ai effectivement retrouvé la joyeuse folie d'Amélie Nothomb. Pour le reste, je suis tout à fait désolée d'être si hermétique au sujet, ça m'a vraiment gâché tout le plaisir de la lecture.

3 commentaires:

  1. Super, l'accroche ! Du coup, je suis un peu déçu car j'ai en ce moment une faim de loup ;-)

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !