mardi 12 mars 2013

Akim court

Akim joue avec ses copains lorsqu'il entend de grands bruits. Son village est bombardé. Le jeune garçon court, se perd et court encore. Il trouve refuge dans une maison encore debout. Il sert des soldats jusqu'au jour où il peut s'enfuir. Il est alors recueilli dans un camp après une longue marche...

Voilà une histoire inspirée de la réalité, une histoire avare de mots, aux dessins percutants. Des dessins griffonnés en sépia. Comme une histoire ancienne. Pour un enfant en particulier. Et pourtant... n'est-ce pas encore le quotidien de centaines d'enfants ?
La force narrative de ces textes et surtout de ces images est impressionnante. Elle invite à l'empathie.

Un superbe album de Claude K. Dubois, sans pathos, sans violence, mais qui marque par ses scènes de panique, d'abandon et de fuite. 

Merci à Libfly qui m'a donné l'occasion de le lire pour le Prix sorcières. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !