mercredi 23 mai 2007

Da gelo a gelo


C'est la folie des opéras en ce moment. Le dernier sur la liste est certainement le plus allumé que j'aie vu !

Décor minimaliste qui rappelle les illustrations du Genji Monogatari. Costumes japonisants. Echanges de lettres passionnées... mais pas très passionnantes. Un prince et une courtisane, qui chantent en italien (!) des poèmes japonais du XI-XIIe siècle. Mots découpés et répétés. Musique très très décalée, lancinante.
Heureusement, cela n'a duré que deux heures. Le temps que Garnier se vide de la moitié de ses spectateurs. Et que ceux qui restent huent ou adulent chanteurs et metteur en scène.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !