dimanche 20 mai 2007

Merci, Jeeves !

Wodehouse à nouveau. Je fais dans les doubles en ce moment. J'ai trouvé celui-ci plus amusant que l'autre, à force de persévérer je finirai par le trouver hillarant !
Bertram s'est mis au banjo ce qui lui attire les foudres du voisinage et la démission de Jeeves. Il part donc louer une maison à la campagne et prend un nouveau valet à son service. Ce dernier a l'affreuse manie de disparaitre et de poursuivre les gens avec un hachoir ou un objet aussi peu approprié. On rencontre aussi dans ce volume de vieux ennemis, des nègres effrayants, un enfant infernal, des policemen imbéciles, une tante insupportable, une ex-fiancée charmante et un ami niais et jaloux. Heureusement, Jeeves a toujours le conseil de circonstance et la citation qui convient. Merci, Jeeves !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !