dimanche 2 septembre 2007

C'est pas la fin du monde


Ce roman est clairement la preuve que je deviens "blog addict". J'ai lu des commentaires assez élogieux et/ou intrigants sur les œuvres d'Atkinson et ai décidé de voir de quoi il retournait cet été. Hélas, à peine cet opus terminé, je me suis lancée dans une quête stérile de ses autres œuvres, la librairie le plus proche étant en fait très loin pour qui se déplace à vélo. Rassurez vous, l'une de mes premières pensées après le concours fut pour Atkinson et je viens de finir la souris bleue. Avant de vous en parler, je vais essayer de rattraper mon retard de vacances :)

C'est pas la fin du monde apparaît comme une suite de nouvelles, sans rapport les unes avec les autres, si ce n'est qu'elles se situent généralement en Angleterre, entre Londres et l'Écosse. Le ton d'Atkinson est assez cynique, ses histoires pessimistes situées dans divers milieux sociaux. Elle a tout de même une prédilection pour les divorces, les femmes abandonnées et les enfants négligés ou trop couvés.

L'originalité de ce recueil, c'est que ces nouvelles sont liées, des personnages se retrouvent, les secondaires occupent le devant de la scène et apportent un nouvel éclairage aux autres nouvelles. Chacune d'elle est savoureuse, la vie quotidienne y devient parfois surnaturelle, ce qui permet de la rendre bien plus plaisante ou infiniment pire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !