dimanche 14 juin 2009

Perdre pied


Colette Nys-Mazure nous emmène sur une plage du Nord, à Boulogne. C'est les vacances et une maison de famille accueille des personnages variés : la jeune anorexique et sa mère sans nouvelle d'un père, journaliste en Afghanistan, Julian en fauteuil roulant depuis son accident de moto qui se demande s'il réussira à devenir journaliste, une famille nombreuse avec le papa, maman étant ailleurs, au travail, une femme qui vient de quitter un amant qui la broyait mais qu'elle aimait, une mère qui vient d'apprendre que son fils va mourir du sida, un peintre... Tous ces personnages se rencontrent, échangent et s'oublient à mesure de courts chapitres qui s'égrainent le long d'une semaine. L'écriture est agréable, fluide mais l'on se perd un peu dans les passages d'un personnage à l'autre, on ne saisit qu'une semaine donc très peu. C'est de l'éphémère que nous offre l'auteur.
C'est le genre de livre que je ne sais pas juger, j'aime bien mais je sais qu'il ne me restera rien de ces personnages à peine croisés.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !