vendredi 18 décembre 2009

L'hiver indien

Merci à chez les filles pour l'envoi de ce roman de Frédéric Roux. Et désolée pour le retard !
J'ai l'impression d'avoir lu des chroniques de ce roman un peu partout et elles étaient dans l'ensemble très positives. Pour ma part, je n'ai pas aimé. L'histoire m'a difficilement accrochée, les personnages, tous plus dégénérés les uns que les autres, m'ont semblé caricaturaux à l'excès, la narration se traine, les dialogues sont souvent desespérants et vulgaires. Bref, je ne suis pas du tout convaincue.

Quant à l'histoire, c'est celle d'une communauté d'indiens, tous plus bizarres et peu recommandables les uns que les autres (obsédés, violents, alcooliques, voleurs ou violeurs...). L'un d'eux, Stud, sort de prison et rassemble ses compagnons autour d'un projet un peu fou : chasser la baleine, comme le faisait leurs ancêtres. Bien entendu, l'idée révolte les copains des animaux. Et le petit bled de Neah Bay devient rapidement très actif. Journalistes et défenseurs de causes diverses débarquent. Faut-il privilégier les traditions du peuple colonisé ou les baleines ? Le roman se focalise souvent sur l'un des personnages, de façon épisodique, sans fouiller réellement son histoire ancienne ou lui donner une projection future. Tout reste au présent.
Pour conclure, le roman se termine en queue de poisson sans qu'on ait réellement approché un cétacé. Frustrant !

6 commentaires:

  1. Ta dernière phrase me fait trop rigoler!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas trop aimé non plus je ne l'ai d'ailleurs pas terminé !

    RépondreSupprimer
  3. Un assez bon souvenir pour moi... qui l'ai lu il y a un certain temps déjà. Cela ne me rajeunit pas! Peut-être es-tu tombée sur mon billet?

    RépondreSupprimer
  4. C'est dommage que tu n'es pas eu la sensibilité du sort peu enviable des Indiens, ce n'est pas une tare que de perdre son identité pour un peuple qui a été chassé de ses terres, je pense que derrière l'apparente "mascarade" qui se cache derrière des personnages dégénérés, est un moyen de montrer leurs réelles conditions... pour ma part j'y ai été sensible, certes ce n'est pas de la grande littérature mais l'auteur a eu le mérite de se pencher sur leur cas.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, je me suis fait une petite blague ;)
    Moi aussi j'ai failli lâcher.
    Certainement quand tu l'as publié, mais là, je ne me souviens pas trop.
    La disparition d'une culture et sa réappropriation pour des motifs plus ou moins nobles que ceux de ces indiens arrive tous les jours. Alors, non, je n'ai pas été sensible à cette histoire mais parce que son écriture me fait hurler et que sa narration était pénible, pas simplement pour cette question d'identité dont tout le monde se rengorge.

    RépondreSupprimer
  6. Laetitia la liseuse28 décembre 2009 à 11:13

    Jolie conclusion ^^ je pense pas le lire vu les avis ici et là que j'ai pu lire. Passe de belles fêtes !

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !