jeudi 11 février 2010

Hors Champ

Je n'avais jamais lu Sylvie Germain mais cette découverte m'encourage à m'intéresser de plus près à cette auteur. Non pas qu'il s'agisse d'une révélation, mais j'ai l'impression qu'il y a un vrai potentiel...
Le roman s'échelonne sur une semaine. Une semaine où le narrateur se sent de plus en plus éloigné de ses proches. Il est de plus en plus flou. Et étonnamment, avec son flou physique, la mémoire des gens s'efface et Aurélien devient un insecte gênant, que l'on balaie d'un coup de main.
Si les premières pages n'avaient pas retenu mon attention (soucis informatiques qui font disparaitre le récit de son frère Joël), j'ai été intriguée par ce personnage dont on ne comprend pas bien pourquoi il est subitement bousculé dans la rue, ignoré par ses collègues et par sa copine. Mais il est hyper agaçant avec sa façon de ne pas réagir et de rester en dehors de tout. Et les personnages secondaires ne sont toujours qu'esquissés. Bref, pas moyen de s'attacher vraiment.
Par contre, j'ai eu quelques difficultés à m'habituer au style, que j'ai trouvé assez plat. Mon impression finale est mitigée.

3 commentaires:

  1. De cette auteure, je n'ai lu que 'tobie des marais' et j'avais bcp aimé :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore Sylvie Germain. 3l'enfant méduse", "Jours de colére" et "Tobie des marais" soont excellents: de quoi te forger une meilleure opinion sur cette auteure.

    RépondreSupprimer
  3. Bon, je retenterai avec vos titres !

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !