mercredi 5 novembre 2008

Le chemin des sortilèges


Je n'avais encore jamais lu Nathalie Rheims et j'étais assez curieuse de la découvrir par le biais de Chez les filles que je remercie pour cet envoi. Si j'en crois Caro[line] et Laëtitia, il vaut mieux commencer par d'autres titres. J'avoue ne pas avoir été plus emballée que ça par cette lecture.
L'héroïne descend du train. Il fait froid. Elle cherche une maison. Pendant six jours, elle y vit avec Roland, l'amant de sa mère. Cet homme, qui a tenté de quitter sa femme mais a été abandonné par sa maîtresse, a toujours été proche de la jeune fille, désormais femme. Cela fait dix ans qu'ils ne se sont pas vu, qu'il ne l'a pas écouté. Maintenant qu'elle a tiré la chevillette et que la bobinette a chu, une étrange maison l'accueille.
Dans sa chambre, les contes se succèdent, déposés sur son lit par une personne inconnue. Défilent la belle au bois dormant, qui est le fil rouge de tout le roman, Cendrillon, Blanche-Neige, La petite sirène, Le petit poucet, Le petit chaperon rouge, La petite marchande d'allumettes. De même, les rêves et les rencontres étranges se succèdent : un petit garçon qui ressemble à son frère, une vieille femme (sa mère ou la femme de Roland ?), une petite fille blonde. Grâce aux contes, la narratrice défait les noeuds de son passé. Par ces images, tout prend sens.
Hélas, cette utilisation des contes, dont j'attendais beaucoup, se révèle assez incomplète et décevante. Certes, leur univers onirique transparaît et prend corps dans cette maison peut-être hantée, aux pièces interdites (Barbe bleue en filigrane), mais tout est finalement peu exploité, brassant vaguement le discours psychanalytique élaboré par Bettelheim. Si je peux vous conseiller une lecture, c'est celle de ce cher Bruno et de sa Psychanalyse des contes de fées : j'y avais découvert pas mal d'inconnus et des interprétations intéressantes. Je me demande simplement si ça n'a pas un peu vieilli et si les conclusions actuelles sont différentes.

7 commentaires:

  1. Je n'ai encore rien lu de cet auteur. Pas que ses histoires ne m'intéressent pas, au contraire. c'est le genre qui pourrait me plaire mais les retours que j'entends ou lis sont souvent décevants. Dommage !

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que Journal intime avait été apprécié par certaines blogueuses. Tout n'est pas perdu :)

    RépondreSupprimer
  3. Comme La Liseuse, je n'ai rien lu de cette auteure et ce livre ne me tente pas !

    RépondreSupprimer
  4. Je survole ton billet car je viens moi aussi de recevoir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  5. Les éditeurs n'enverront sûrement pas de bons livres par ce biais, malheureusement pour nous, blogueurs :(
    Les bons livres font leurs propres buzz.
    Comme tu le recommandes, il faut absolument lire La psychanalyse des contes de fées avant de lire ce livre (dont la lecture reste bien sûr facultative).

    Très joli blog !

    RépondreSupprimer
  6. C'est assez décevant ces envois. J'ai pourtant bon espoir à la lecture des quatrièmes de couverture. Et tout retombe comme un soufflé après lecture du livre.
    Merci du compliment Julien :)

    RépondreSupprimer
  7. Julien et Praline,
    C'est vrai que chemin des sortillèges n'est pas excellent...ce qui n'est pas le cas de "De Niro's Game", envoyé également par chez les filles...
    :D

    RépondreSupprimer

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !