vendredi 7 novembre 2008

Le paradis d'en face


Dernier des livres offert par Paul Marchand, ce court roman m'a encore une fois un peu gênée. Les thèmes abordés par l'écrivain ne sont pas les plus neutres, loin de là.
Thomas vit à Paris, il se déplace à moto. Lorsqu'il se gare, une voisine apparaît à la fenêtre et demande : "Nicolas, c'est toi ?". Le phénomène se répète tous les soirs. Thomas enquête et découvre que la vieille dame a perdu son fils dans un accident de moto. Il monte la voir et se laisse appeler Nicolas. Là, deux récits alternent : Il y a Thomas, helvète, heureux stagiaire d'un préfet débonnaire de la Creuse, amoureux, fils unique fortuné, ressuscité par une greffe... Et puis Nicolas, ce même Thomas quand il est à Paris, auprès d'une mère qui n'est pas la sienne, d'une veuve un peu folle mais attachante. Thomas va y découvrir une famille, ses morts, ses secrets.
L'ensemble laisse un goût de trop peu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !