mercredi 29 juin 2011

Les oiseaux vont mourir au Pérou

... est un recueil de nouvelles de Romain Gary. Celle qui m'a le plus étonnée est 'Gloire à nos illustres pionniers'. J'ai eu l'impression que Gary s'essayait à la SF et qu'il inspirait D. Simmons, 'Mémoires privées de la pandémie des stigmates de Hoffer' !
A part ce gros coup de poing, les autres nouvelles m'ont plu sans plus.

J'avais déjà parlé du 'luth', de 'une page d'histoire', des 'habitants de la terre', de 'Noblesse et grandeur' et du 'faux'. C'est toujours frustrant de retrouver une nouvelle déjà lue dans un autre recueil... Bref, je ne reparlerai pas de ces lectures qui m'avaient peu enchantée.
Les oiseaux vont mourir au Pérou est l'histoire d'une étrange rencontre, une femme sur une plage en état de choc. Etrange, un peu malsain.
Un humaniste est le destin d'un homme, marchand de jouets, caché chez des amis lors de l'ascension d'Hitler... et après. Belle chute et belle interprétation sur le thème.
Décadence : un mafieu qui se lance dans la sculpture : amusant ! Mais une fin que l'on attend.
Les joies de la nature : amours de clowns, drames de géants et de liliputiens. Mouaif.
Citoyen pigeon : où des touristes américains rencontrent la vaste ouverture russe. Une nouvelle qui ressemble à une blague politique ! 
Le mur : une tragique histoire de Noël sur la solitude. A moins qu'il ne s'agisse d'une histoire d'amour ? Franchement chouette !
Tout va bien sur le Kilimandjaro : Albert Mézigue est un amoureux et un voyageur. Ses cartes postales témoignent de son étonnant destin.
Je parle de l'héroïsme : ou je le mets en oeuvre ? Moyen.
J'ai soif d'innocence : et tout le monde sait que les taihitiens sont désinteressés...
La plus vieille histoire du monde est une histoire de juifs toujours torturés, méprisés, effrayés... même au bout du monde. Edifiant !

Au total, quelques nouvelles que je recommande mais finalement assez peu. Je confirme ma première impression : Gary est meilleur selon moi sur la durée ! le roman ! le long, quoi !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un petit mot, donner votre avis et poser des questions, c'est ici !